METALLURGIE

Généralités

La métallurgie est l’industrie qui fabrique les métaux, les alliages et les transforme en produits. Les activités du secteur sont multiples avec la première transformation des minerais, le recyclage des métaux, la fabrication de produits bruts, leur transformation en produits semi-finis et la fabrication de produits finis.
Les professionnels du secteur sont de plus en plus qualifiés du fait de l’évolution des procédés de fabrication. Le secteur utilise des technologies très avancées dans les domaines de la mécanique productique, des structures métalliques, de la maintenance, de l’électrotechnique, de la métallurgie…
Les métiers se répartissent entre la recherche, le développement, la production, le commercial.
Des métiers existent pour tous les profils : ouvriers, techniciens, techniciens supérieurs et ingénieurs.

 

Tendances de l’emploi

 Les profils recherchés sont de plus en plus qualifiés, à tous les niveaux.

En Auvergne-Rhône-Alpes

En 2016, le secteur de la métallurgie compte près de 3 700 entreprises en Auvergne- Rhône-Alpes et 77 000 salariés. Ce secteur est bien implanté sur l’ensemble des départements de la région. Le secteur pèse plus de 3% du total départemental dans 9 des 12 départements de la
région.

Source : Données Acoss-Urssaf 2016 – Traitement CARIF OREF
Auvergne-Rhône-Alpes

À noter

L’innovation, un maître-mot
L’innovation… un enjeu et une nécessité pour tous les secteurs : la garantie de leur survie dans un contexte mondial très concurrentiel et le meilleur moyen de relever le défi de
la compétitivité – non seulement par les coûts mais aussi par la création de valeur. Avec, à la clef, de nouveaux emplois.
Facteur de croissance, l’innovation leur permet de se différencier et également de conquérir de nouveaux marchés.
Innover, c’est aussi pour ces entreprises le moyen de tenir leur rôle d’acteurs du progrès de la société. Et justement, les possibilités d’innover sont nombreuses.
Le premier des sujets en la matière : préserver l’avenir de la Terre. Comment réussir le défi immense de faire vivre 7 milliards de personnes en préservant l’équilibre de notre planète ? Les industriels peuvent et doivent préparer le monde de demain, les contraintes stimulant leur
inventivité.

 

Pour en savoir plus

Pendant votre visite de FORMA

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation du secteur d’activité : 

Industries et nouvelles technologies
Industrie nucléaire
Industries et nouvelles technologies – Aéronautique
Ingénierie

  • Consultez la documentation Onisep
    Collection Zoom sur les métiers :
    – Les métiers de la mécanique
    – Les métiers de l’électronique et de la robotique

Après le Forum des Métiers d’avenir :

• CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes :
www.orientation.auvergnerhonealpes.fr

• Observatoire prospectif et analytique des métiers et
qualifications de la métallurgie :
www.observatoire-metallurgie.fr

• Union des industries et métiers de la métallurgie :
www.les-industries-technologiques.fr

• Association française des pompes et agitateurs, des
compresseurs et de la robinetterie :
www.profluid.org
(espace métiers)
• Syndiat national de la chaudronnerie, tuyauterie et
maintenance industrielle : www.metiers-avenir.com

• Les écoles de production : www.ecoles-de-production.com

Zoom métiers : des exemples…

Concevoir – dessiner
Le (la) technicien-ne d’études en mécanique et automatismes industriels conçoit et programme les automates de commande des systèmes.
Le (la) technicien-ne d’études et de réalisation d’outillage réalise les outillages permettant la découpe et la mise en forme des métaux.
Le (la) dessinateur-trice – préparateur-trice en construction métallique dessine le plan d’ensemble et les détails de chaque pièce.
Fabriquer – assembler
L’assembleur-euse – monteur-euse de systèmes mécanisés intervient sur le montage et l’assemblage de pièces mécaniques comportant des éléments pneumatiques, hydrauliques et électriques

Le (la) technicien-ne en équipements et installations électriques installe et met en service les équipements. Il (elle) étudie les coûts et les devis.

Le (la) technicien-ne en chaudronnerie et tuyauterie donne forme aux feuilles de métal et les assemble pour réaliser des produits. Il (elle) prévoit la quantité de matière et choisit les outillages.
Piloter – surveiller
Le (la) pilote de systèmes de production automatisée pilote et surveille une ligne de production, contrôle la conformité
des produits. Il (elle) met tout en oeuvre pour éviter la panne.
Prévenir – dépanner
Le (la) technicien-ne de maintenance industrielle assure la maintenance électrique et mécanique d’un parc de machines et de lignes de production automatisées.

 

Formation ( diplômes ou niveaux obtenus)

 

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle

Aéronautique option structure
Conducteur d’installations de production
Réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage
Serrurier métallier

Mention complémentaire 

Technicien en soudage
Zinguerie

BAC Bac professionnel
Bac Professionnel

 Aéronautique option avionique, option structure, option systèmes
Fonderie
Technicien en chaudronnerie industrielle

Bac Technologique

STI2D sciences et technologies de l’industrie et du développement
durable spécialité innovation technologique et éco-conception

Brevet professionnel

Métallier

Mention complémentaire

Aéronautique option avionique
Technicien en chaudronnerie aéronautique et spatiale

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur

Aéronautique
Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
Fonderie

Diplôme des Universités Technologiques

Génie mécanique et productique
Qualité, logistique industrielle et organisation

BAC + 3

Licence Professionnelle

Sciences, technologies, santé mention métiers de l’industrie :
mécatronique, robotique
Sciences, technologies, santé mention métiers de l’industrie : métallurgie, mise en forme des matériaux et soudage
Sciences, technologies, santé mention métiers de l’industrie : conception de produits industriels
Sciences, technologies, santé mention métiers de l’industrie : industrie aéronautique

 

BAC + 5

Diplôme d’ingénieur

Diplôme d’ingénieur de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Saint-Étienne spécialité génie mécanique en partenariat avec l’ITII Loire
Diplôme d’ingénieur de l’Ecole polytechnique universitaire de Savoie de l’université de Chambéry spécialité mécanique-matériaux (MM)

 

Retrouvez l’ensemble des formations sur l’atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/