AGRICULTURE / AGROALIMENTAIRE

Généralités

Alors que le nombre d’entreprises agricoles diminue, leur taille et la part de la main d’oeuvre salariée augmentent. Les métiers de l’agriculture sont de plus en plus pointus et qualifiés. A côté des professions de production (céréaliers, éleveurs, viticulteurs…), se multiplient les métiers techniques et de conseil (conducteur d’engins, conseiller agricole ou environnemental, technico-commercial, recherche…).
Il y a aussi les métiers du paysage, de la conception à la réalisation et l’entretien. Les industries agroalimentaires sont constituées de quelques grands groupes mais surtout de petites et moyennes entreprises. Elles transforment les produits de l’agriculture en aliments consommables. Elles comptent huit spécialités : l’industrie de la viande, du lait, la fabrication de produits alimentaires élaborés, de produits à base de céréales, d’huiles, l’industrie sucrière, la fabrication de produits alimentaires divers et de boissons/alcools.

Tendances de l’emploi

Le marché de l’emploi est globalement stable, malgré la crise. Les recrutements vont du certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAP agricoles) au diplôme d’ingénieur et de docteur vétérinaire. Les CAP agricoles pour les postes d’ouvriers dans les entreprises agricoles et para-agricoles. Le Bac pro pour entrer dans la vie active en tant qu’ouvrier qualifié dans la production agricole, l’agroalimentaire, l’aménagement paysager, la commercialisation de produits agricoles… mais aussi en tant que responsable d’exploitation.
Le BTSA, pour devenir chef d’entreprise agricole ou agroalimentaire, responsable de culture ou d’élevage, responsable commercial, gestionnaire ou animateur d’organisations agricoles ou para-agricoles. Le diplôme d’ingénieur pour les postes d’encadrement. Le niveau Bac +2 reste le plus demandé notamment pour les fonctions de technico-commercial. Les industries agroalimentaires recherchent beaucoup d’opérateurs (niveau CAP à Bac pro), des responsables de production et des commerciaux (notamment de niveau Bac +2 à Bac +5). Le niveau Bac +3 (licence professionnelle) est recherché : 49% des offres de l’Apecita (Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire) sont accessibles aux Bac +3.

En Auvergne-Rhône-Alpes

116 000 actifs (chefs d’entreprises, conjoints, aides familiaux, salariés permanents) travaillent dans le secteur de l’agriculture (élevages, cultures). En complément, le secteur de l’industrie agroalimentaire compte près de 5 900 établissements qui emploient plus de 57 000 salariés (+3% entre 2008 et 2016). Il s’agit à la fois d’entreprises familiales de très petite taille et d’établissements de grands groupes internationaux.

Sources : Agreste recensement agricole 2010 et données Acoss-Urssaf
2008-2016 – Traitement CARIF OREF Auvergne-Rhône-Alpes

À noter

L’agriculture et l’agroalimentaire sont deux activités primordiales pour l’économie de la région. Les produits de l’agriculture sont très variés : élevage, viticulture, fruits, céréales, maraîchage, horticulture. L’agroalimentaire est représenté par de grands groupes mais aussi des PME et des TPE. L’enseignement agricole s’adapte aux nouveaux enjeux agricoles, agroalimentaires et environnementaux. Il propose une grande variété de formations, à l’image de la région qui, selon les départements, offre un visage agricole, rural, urbain ou touristique.

Le dynamisme économique de la région contribue à la bonne insertion professionnelle des jeunes issus de l’enseignement agricole.

 

Pour en savoir plus

Pendant votre visite FORMA :

Rencontrez les professionnels et les jeunes en formation
du secteur d’activité sur les pôles : Animaux, Végétaux, Agroalimentaire, Services, Jardinerie

Après FORMA :

Zoom métiers : des exemples…

L‘agriculteur-trice gère une exploitation agricole, élève des animaux, cultive des céréales, des fruits, des légumes ou des fleurs.
L’œnologue “fabrique” les vins, les analyse à toutes les étapes, contrôle leur qualité au fil de leur vieillissement.
L’horticulteur-trice prépare les semis et les plantations (plants, fleurs…), veille à la bonne croissance des végétaux (traitements, fertilisation…).
Paysage
Le (la) jardinier-ière paysagiste crée et entretient les jardins, espaces verts ou végétalisés. Il (elle) peut aussi se spécialiser (élagueur-se, maçon-ne, paysagiste d’intérieur, etc.).
Agroalimentaire
Le (la) conducteur-trice de ligne (opérateur-trice sur chaîne agroalimentaire) surveille la qualité et l’hygiène des produits, entretient la chaîne de fabrication et répare le matériel.

Le (la) technicien-ne qualité participe à l’élaboration des règles de qualité et contribue à la mise au point de nouveaux produits.
Le (la) responsable de production organise et fait réaliser la production. Il (elle) anime une équipe d’agents de maîtrise.
Technico-commercial
Le (la) vendeur-euse en jardinerie conseille les clients dans le choix des végétaux et l’entretien des jardins (arrosage, taille, traitements…).
L’ingénieur-e commercial-e en agrofourniture conseille les clients dans le choix des produits et leurs conditions d’application, il (elle) développe les marchés.

 

Formations ( diplômes ou niveau obtenus) 

 

CAP

Certificat d’aptitude professionnelle agricole

Jardinier paysagiste
Métiers de l’agriculture
Opérateur en industries agroalimentaires

BAC

Bac professionnel

Agroéquipement
Bio-industries de transformation
Conduite et gestion de l’entreprise agricole
Brevet professionnel

Aménagements paysagers
Responsable entreprise agricole
Bac technologique  STAV sciences et technologies de l’agronomie et du vivant

BAC + 2

Brevet de technicien supérieur agricole

Agronomie : productions végétales
Sciences et technologies des aliments
Technico-commercial
Brevet de technicien supérieur  Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries
Diplôme universitaire de technologie  Génie biologique

BAC + 3

Licence professionnelle

Sciences, technologies, santé mention agronomie
Sciences, technologies, santé, mention industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation
Sciences, technologies, santé mention agriculture biologique : production, conseil, certification et commercialisation

BAC + 5 et plus
Diplôme d’ingénieur

Diplôme d’ingénieur de l’institut d’enseignement supérieur et de
recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et
de l’environnement vetagrosup de Clermont-Ferrand
Diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes
Diplôme d’ingénieur de l’Institut des sciences et industries du vivant et
de l’environnement (AgroParisTech site de Clermont)

Diplôme d’État Docteur vétérinaire (VétAgroSup Lyon)

Retrouvez l’ensemble des formations sur l’atlas de la formation initiale en Rhône-Alpes : http://afira.onisep.fr/atlas/

 

Portes Ouvertes Etablissements

 

…..